Music

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 32 le Ven 1 Oct - 0:54
Derniers sujets
» Imitrex Patent Litigation 26 Canada
Jeu 4 Aoû - 8:54 par Invité

» For Men Caffeine Rda
Mer 3 Aoû - 5:01 par Invité

» Is this helpful?
Mer 3 Aoû - 2:53 par Invité

» Pregnancy Symptoms
Mar 2 Aoû - 8:59 par Invité

» Software About Medicine For Kids
Lun 1 Aoû - 23:25 par Invité

» For Cheap 600 Sale Cbr
Lun 1 Aoû - 9:38 par Invité

» gratuit sex anal amateur
Dim 31 Juil - 19:12 par Invité

» Case Abuse Report Zolpidem
Sam 30 Juil - 15:31 par Invité

» View Tablets Of Amphetamines
Ven 29 Juil - 22:11 par Invité

Liens et Partenaires
Forum gratuit



Tchat Blablaland

Selon un journal israélien, la Russie s'alignerait avec la Syrie et l'Iran contre les États-Unis et l'Occident

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Selon un journal israélien, la Russie s'alignerait avec la Syrie et l'Iran contre les États-Unis et l'Occident

Message par 187-to-NWO le Dim 14 Sep - 11:12



Le vendredi 12 septembre, Moscou annonçait que la rénovation du port syrien de Tartous avait commencé afin d'assurer la première présence navale permanente de la Russie en Méditerranée.
​​​Pendant que les chefs des deux marines parlaient à Moscou, Sergei Lavrov, le Ministre russe des Affaires étrangères, recevait Manouchehr Mottaki, le Ministre iranien des Affaires étrangères, dans la capitale russe pour parler de l'achèvement de la centrale atomique de Bushehr d'ici à la fin de l'année.


​​​Les sources militaires de DEBKA file rapportent que le commandant de la marine russe, l'amiral Vladimir Vysotsky, et son homologue syrien, le général Taleb al Barri, ont passé tout vendredi à travailler aux détails de l'aménagement du port de Tartous pour loger non loin des rivages d'Israël la flotte russe en mission en Méditerranée.


​​​La visite inopinée de Mottaki dans la capitale russe portait sur le calendrier d'achèvement des travaux de AtomStroiExport sur le réacteur de Bushehr, après cinq ans de retards. Moscou, a pris un ton acerbe dans ses commentaires destinés à l'Occident et aux États-Unis en particulier. Le Président Dmitiry Medvedev a déclaré vendredi que l'attaque de la Géorgie contre l'Ossétie du Sud équivalait pour la Russie aux attentats du 11/9 contre les États-Unis. Même si la Géorgie était devenue membre de l'OTAN, a-t-il dit, il n'y aurait pas réfléchi à deux fois avant d'ordonner à l'armée russe d'attaquer.


​​​Après avoir présenté aux médias occidentaux le dossier de Moscou sur la Géorgie, le Premier Ministre Vladimir Poutine a mis en garde les États-Unis sur le fait que placer un bouclier antimissile à proximité des frontières de la Russie pourrait démarrer une course aux armements en Europe. Il n'y a pas de fondement pour une autre guerre froide, a-t-il déclaré.


​​​L'interprétation ses événements de vendredi par les sources deDEBKA file indiquent que les dirigeants russes ont décidé de ne pas s'engager dans une guerre froide en Europe, mais d'ouvrir un deuxième front anti-occidental au Moyen-Orient. Dans la deuxième moitié du mois d'août, DEBKA file et les analystes de DEBKA-Net-Weeklyont longuement discuté de cette réorientation (du deuxième front russe : Iran-Syrie), qui révèle que Moscou a décidé d'utiliser ses liens avec Téhéran et Damas pour défier les États-Unis et l'Occident au Moyen-Orient ainsi que dans le Caucase, en mer Noire et dans la région de la Caspienne.


​​​L'impact traumatique du conflit géorgien sur les dirigeants russes était perceptible dans les observations d'un fonctionnaire anonyme du Kremlin cité par les médias russes cette semaine : « Tout a changé depuis la guerre avec la Géorgie. Ce qui semblait impossible avant n'est désormais plus possible, alors que nos amis deviennent nos ennemis de nos ennemis nos amis. La Russie répondra. Quelques possibilités sont envisagées, notamment frapper les États-Unis là où ça fait le plus mal : l'Iran et la Syrie. »


​​​En s'alignant avec Téhéran et Damas, Moscou est non seulement contre les États-Unis, mais aussi contre Israël. Cette région instable du monde subit des changements cataclysmiques au moment où Israël est pratiquement sans Premier Ministre compétent avec les principaux décideurs politiques et militaires du reste du gouvernement paralysés.
DEBKA file, 12 septembre 2008

Original : http://www.debka.com/headline.php?hid=5577
Traduction libre de Pétrus Lombard pour Alter Info

_________________
1 once d’action, vaut bien, une tones de theories!!
avatar
187-to-NWO
Admin
Admin

Masculin
Nombre de messages : 288
Age : 47
Localisation : sherbrooke
Date d'inscription : 22/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum