Music

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 2 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 2 Invités

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 32 le Ven 1 Oct - 0:54
Derniers sujets
» Imitrex Patent Litigation 26 Canada
Jeu 4 Aoû - 8:54 par Invité

» For Men Caffeine Rda
Mer 3 Aoû - 5:01 par Invité

» Is this helpful?
Mer 3 Aoû - 2:53 par Invité

» Pregnancy Symptoms
Mar 2 Aoû - 8:59 par Invité

» Software About Medicine For Kids
Lun 1 Aoû - 23:25 par Invité

» For Cheap 600 Sale Cbr
Lun 1 Aoû - 9:38 par Invité

» gratuit sex anal amateur
Dim 31 Juil - 19:12 par Invité

» Case Abuse Report Zolpidem
Sam 30 Juil - 15:31 par Invité

» View Tablets Of Amphetamines
Ven 29 Juil - 22:11 par Invité

Liens et Partenaires
Forum gratuit



Tchat Blablaland

Un maïs OGM comporte des risques de toxicité ;MON863

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un maïs OGM comporte des risques de toxicité ;MON863

Message par 187-to-NWO le Jeu 31 Juil - 8:27




Un maïs OGM autorisé pour l’alimentation humaine comporte des risques de toxicité


Pour la première fois, une étude scientifique indépendante, publiée ce jour dans une revue américaine à comité de lecture (Archives of Environmental Contamination and Toxicology), démontre qu'un maïs OGM, autorisé dans l'Union européenne (UE) pour l'alimentation des animaux d'élevage mais aussi pour l'alimentation de l'homme, comporte des risques de toxicité avérés. Pour Greenpeace, cette « découverte met en cause tout le système d'holomogation des OGM en Europe. »

Une étude scientifique réalisée pour Greenpeace révèle que des rats nourris pendant 90 jours avec du MON8632, un maïs OGM transgénique de Monsanto autorisé depuis 2005 en Europe, présentent des « signes de toxicité » au niveau des reins et du foie.

« C’est la première fois que des recherches indépendantes, publiées dans une revue à comité de lecture, prouvent qu’un OGM autorisé à la consommation humaine présente des signes de toxicité, affirme Arnaud Apoteker, de Greenpeace France. Il faut revenir d’urgence sur l’autorisation du MON863, d’autant que nous ne savons pas si ce maïs est présent sur le marché français et s’il est utilisé pour nourrir les animaux d’élevage ou pour produire des aliments destinés aux hommes. »

Tout commence en 2004, avec l’étude toxicologique réalisée par Monsanto pour l’homologation de son MON863. A l’époque, Greenpeace avait déjà tiré la sonnette d’alarme : les rats de laboratoire nourris avec ce maïs OGM présentaient des « effets » au niveau des reins et du foie. Ces anomalies – « non significatives » d’après Mosanto – n’avaient pas empêché l’Union européenne d’autoriser l’importation du MON863 pour l’alimentation animale (août 2005) puis humaine (janvier 2006)3. Suite à cette autorisation, Greenpeace a chargé le professeur Gilles-Eric Séralini de réexaminer cette étude toxicologique. Les conclusions de ses travaux sont sans appel. « Notre étude démontre que les "anomalies" relevées il y a trois ans correspondent bien à des lésions hépato-rénales, affirme Arnaud Apoteker.

Le MON863 comporte donc un risque réel de toxicité. Personne ne peut garantir qu’il n’est pas dangereux ! » Selon le professeur Gilles-Eric Séralini, les conclusions que Monsanto a tiré de son étude toxicologique ne tiennent pas la route. Par exemple, « la firme semble avoir tout simplement "oublié" d’étudier plus avant la différence significative entre le poids des rats nourris avec le MON863 et les autres, note-t-il. Et dans ses propres publications, Monsanto a même dissimulé des données cruciales provenant de tests d’urine. »

Cette affaire remet en cause l’ensemble du système d’autorisation des OGM en Europe. L’UE doit donc repasser au crible toutes les analyses sanitaires menées sur les OGM qu’elle a autorisés, à commencer par un autre maïs transgénique, le MON810, cultivé en France. « Il faut plus que jamais appliquer le principe de précaution et décréter un moratoire sur les OGM », réclame Arnaud Apoteker.

Une telle mesure répondrait au souhait d’une écrasante majorité de Français. 86 % d’entre eux réclament une interdiction – temporaire ou définitive – des OGM, et 62 % des agriculteurs souhaitent que le prochain président de la République décrète un moratoire sur les OGM4. « Aujourd’hui, Nicolas Sarkozy est le dernier des candidats à l’élection présidentielle à rester sourd à cette demande, conclut Arnaud Apoteker. Il lui reste un mois pour changer d’avis. » Pour mémoire : le MON863 a récemment défrayé la chronique sur Internet, avec le documentaire Les OGM sont-ils dangereux pour la santé ? L’étude qui accuse, présenté à tord comme censuré lors de sa diffusion télé et qui a été visionné par près de 3 millions d’internautes sur Google vidéo.







http://www.actualites-news-environnement.com/20070313-mais-OGM-alimentation-risques-toxicite.php

_________________
1 once d’action, vaut bien, une tones de theories!!
avatar
187-to-NWO
Admin
Admin

Masculin
Nombre de messages : 288
Age : 47
Localisation : sherbrooke
Date d'inscription : 22/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum