Music

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 2 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 2 Invités

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 32 le Ven 1 Oct - 0:54
Derniers sujets
» Imitrex Patent Litigation 26 Canada
Jeu 4 Aoû - 8:54 par Invité

» For Men Caffeine Rda
Mer 3 Aoû - 5:01 par Invité

» Is this helpful?
Mer 3 Aoû - 2:53 par Invité

» Pregnancy Symptoms
Mar 2 Aoû - 8:59 par Invité

» Software About Medicine For Kids
Lun 1 Aoû - 23:25 par Invité

» For Cheap 600 Sale Cbr
Lun 1 Aoû - 9:38 par Invité

» gratuit sex anal amateur
Dim 31 Juil - 19:12 par Invité

» Case Abuse Report Zolpidem
Sam 30 Juil - 15:31 par Invité

» View Tablets Of Amphetamines
Ven 29 Juil - 22:11 par Invité

Liens et Partenaires
Forum gratuit



Tchat Blablaland

L'inquiétant projet du Pentagone: Un vaccin contre la grippe aviaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'inquiétant projet du Pentagone: Un vaccin contre la grippe aviaire

Message par Mr.Anderson le Ven 22 Aoû - 11:00

L'inquiétant projet du Pentagone: Un vaccin contre la grippe aviaire dans un contexte de guerre biologique


source de la photo: http://info.rsr.ch/fr/

Il existe des preuves alarmantes qui ont été cumulées par des sources scientifiques sérieuses à l'effet que le gouvernement des États-Unis soit sur le point d'avoir ou aurait déjà une « arme » qui porte le nom de grippe aviaire. Si les reportages sont exacts, cela pourrait déclencher une nouvelle pandémie sur la planète. Une pandémie qui pourrait être plus dévastatrice que l'épidémie de grippe espagnole de 1918 et qui a tué environ 30 millions de personnes dans le monde avant de se résorber. Les expériences du Pentagone et de l'Institut national de la santé des États-Unis réalisées avec les restes congelés du virus de 1918 sont de la pure folie scientifique. Est-ce que les États-Unis sont sur le point de déclencher une nouvelle pandémie sélective raciale dans le cadre d'un processus obligatoire de vaccination avec un vaccin prétendument fabriqué « contre » la grippe aviaire?

Il y a des raisons de croire que ces divisions de l'industrie pharmaceutique internationale agissent de concert avec le gouvernement des États-Unis pour développer une substance du virus H5N1 génétiquement modifiés susceptible d'engendrer une pandémie créée par l'homme, et qui pourrait être plus mortelle que la pandémie de la « grippe espagnole » de 1918 à laquelle on attribue la perte de 30 millions de vies humaines. (1)

Rima E. Laibow, MD, chef de la Fondation des Solutions Naturelles, un groupe de surveillance citoyenne qui surveille l'industrie pharmaceutique [déclare que] : « Notre meilleure estimation réalisée par nos renseignements est que la pandémie de grippe aviaire a déjà été créée par le génie génétique aux États-Unis, en fusionnant le mortelle génome de la pandémie de 1918, la mal nommée « grippe espagnole, » avec l'ADN du virus inoffensif H5N1 dans une culture de croissance à base de cellules du rein de l'homme et ce, selon l'Institut Nationale de la Santé et le fabricant du vaccin. Certains virologues croient que cela permettra au virus mutant créé par l'homme de reconnaître les cellules humaines lui permettant ainsi de les envahir. » (2)

Si cela est vrai, tel que le souligne Laibow, « Un fait à la base de la virologie est que le public n'a pas été informé qu'il est impossible de créer un vaccin contre un virus qui n'existe pas encore. Les efforts de relations publiques [vont dans le sens] contraire, SI un vaccin contre la grippe aviaire est développé dans sa forme pandémique, cela signifie que le virus pandémique devait déjà exister, [avant cette] période, fin de la discussion. » (3)

Le génome [du virus] de la pandémie de 1918, dite « grippe espagnole, » a récemment été intentionnellement ressuscité par le gouvernement des États-Unis à partir d'un cadavre congelé d'une personne morte de la grippe en 1918 en Alaska. En raison de cette résurrection, la grippe aviaire et son « vaccin » représentent maintenant une menace importante à la santé publique.

La grippe espagnole, qui n'avait rien d'espagnol, a été créée aux États-Unis dans l'un des premiers programmes d'armes biologiques et elle fut injectée à des jeunes hommes en bonne santé (c'est-à-dire, des « soldats ») au cours de la première vaccination obligatoire dans l'armée pendant la Première Guerre mondiale. La « grippe espagnole, » née dans des bases militaires américaines du Kansas, est l'une des pandémies les plus mortelles de l'histoire moderne. Elle a également été l'une des armes biologiques les plus réussies et à n'avoir jamais été créées jusqu'à ce jour. L'Aspartame et la compagnie Tyson Foods Inc en doutent.

À ce jour, il y a seulement eu qu'environ 385 cas humains de grippe aviaire repérés dans le monde entier (en supposant que ces indications sont fiables, bien sûr), causant 243 décès. Afin de mettre en perspective l'absurdité de tout ces efforts, Laibow souligne que la mort subite découlant de problèmes cardiaques, que les chercheurs croient fortement associée à la consommation d'aspartame, est l'une des principales causes de mort qui par exemple, selon le Centre de contrôle des maladies, aurait tué 460,000 Américains en 1999 et les chiffres continuent d'augmenter (CDC).

Mais, l'aspartame ne fait pas l'objet de critiques. Il est intéressant de voir une note de bas de page au sujet de l'Aspartame que la compagnie pharmaceutique de Chicago qui détient le brevet de l'aspartame, GD Searle & Co., était en danger de perdre sa licence de la Food and Drug Administration du gouvernement des États-Unis dans les années 1980 jusqu'à ce que Donald Rumsfeld, qui n'était alors pas membre du gouvernement, soit nommé Président de la Searle. Rumsfeld a utilisé ses contacts à Washington pour obtenir de la Food and Drug Administration l'approbation [nécessaire pour la mise en marché de] l'aspartame et ce, malgré des tests connus démontrant de graves effets sur la santé des rats.

Tel que je l'ai grandement documenté dans mon livre, « Les semences de la destruction: L'ordre du jour cachée de la manipulation génétique, » le même Don Rumsfeld est devenu président et principal actionnaire d'une compagnie pharmaceutique californienne, Gilead Sciences Inc, qui a développé et breveté le Tamiflu en 1996, d'abord pour servir de médicament contre le SIDA et plus tard, comme vaccin contre la grippe aviaire H5N1. En 1997 Donald H. Rumsfeld a été nommé président du conseil d'administration de la Gilead Sciences, où il est demeuré jusqu'au début de 2001, date à laquelle il est devenu Secrétaire à la défense. Occupant alors les fonctions de Secrétaire à la défense, il a refusé de vendre ses actions lorsque sont survenues des allégations de conflit d'intérêt parce qu'il avait ordonné l'achat d'une valeur de 1 milliard de dollars de Tamiflu destiné à être injecté au personnel militaire américain en guise de « précaution.» Par la suite, il a été prouvé que le Tamiflu ne pouvait en aucun cas servir d'antidote contre le virus H5N1 et que ses effets secondaires sont parfois très graves.

Laibow ajoute: « Compte tenu de la scandaleuse absence de preuve d'une quelconque menace d'un virus H5N1 qui ne soit pas de fabrication humaine, comment pouvons-nous expliquer que l'administration Bush dépense des milliards de dollars pour préparer chacun des 50 États à ce qu'ils appellent « l'inévitable pandémie de grippe aviaire, » que l'on prétend qu'elle pourrait tuer la moitié ou plus de tous les Américains et une proportion équivalente de personnes à travers le monde? » (4)

Encore plus inquiétant, le 3 juin, Associated Press a rapporté que « Tyson Foods Inc a commencé à tuer et à enterrer les carcasses de 15,000 poules d'un troupeau qui ont été testés positifs à l'exposition d'une souche de la grippe aviaire dans le nord-ouest de l'Arkansas, selon ce qu'à déclaré mardi un responsable de l'État. »

Tyson Foods est le plus grand producteur industriel de poulets dans le monde et ils ont maintes fois été critiqués pour les mauvaises conditions d'élevage et d'abattage. En janvier 2005, le Vérificateur général des États-Unis (appelé en France la Cour des comptes) a présenté un rapport au Sénat des États-Unis intitulé « La sécurité dans le secteur de la viande et de l'industrie de la volaille, » dans lequel il conclut que la viande et les usines de transformation de produits de la volaille ont « l'un des taux les plus élevés de blessures et de maladies de toute l'industrie. » Il a cité l'exposition à des « produits chimiques dangereux, au sang, aux matières fécales, des problèmes qui sont aggravés par une mauvaise ventilation et souvent par des températures extrêmes. Les travailleurs sont généralement confrontés à des conditions dangereuses, à un environnement très bruyant et ils doivent travailler dans des espaces restreints avec de la machinerie et des outils dangereux. »

L'industrialisation de l'élevage du poulet et de l'abattage aux États-Unis a progressé au point qu'en 2003, date où les premiers cas du virus de grippe aviaire H5N1 ont été signalés en Asie, cinq compagnies multinationales géantes de l'agro-industrie dominaient les secteurs de la production et de la transformation de viande de poulet aux États-Unis. Les cinq entreprises étaient Tyson Foods, la plus imposante au monde; Gold Kist Inc; Pilgrim's Pride; ConAgra Poultry; et Perdue Farms. (5) La plupart des cas où est apparue la grippe aviaire en Asie ont été attribués à de telles usines de poulets de grande envergure. (6)

En mai de cette année, Canadian Press de Toronto a rapporté que : « Une expérience visant à combiner le virus de la grippe aviaire H5N1 à une souche de grippe humaine dans un laboratoire a produit un nombre étonnant de virus hybrides qui sont biologiquement en bonne santé, selon ce que révèle une nouvelle étude. Et même si aucun des virus sortis de cette progéniture n'était aussi virulent que le virus H5N1, environ un sur cinq étaient mortels à faible dose pour les souris, démontrant ainsi qu'ils ont conservé au moins une partie de la puissance de leurs dangereux parents. » (7)

L'article de Toronto se poursuit comme suit. « Ce travail permet de croire que dans des conditions parfaites - et personne n'est clair quant à savoir qu'elles sont toutes ces conditions - les deux types de virus de la grippe pourraient s'échanger des gènes de manière à pourmettre au virus H5N1 d'acquérir la capacité de déclencher une pandémie. Ce processus est appelé réassortiment. Cette étude permet simplement de démontrer exactement ceci: Il y a un risque que ce virus puisse se réassortir avec succès avec un virus humain, » a déclaré Richard Webby, directeur du Centre de recherche sur la grippe à l'hôpital St-Jude de Memphis au Tennessee qui collabore avec l'Organisation mondiale de la santé. » (Cool


La recherche sur les armes biologiques du Pentagone



Le professeur de biologie moléculaire de Harvard, Mathew Meselson, un scientifique très respecté dans le domaine de la guerre chimique et biologique, confirme que le gouvernement des États-Unis a longuement étudié et mis au point par le passé des armes biologiques. Meselson décrit une installation étasunienne au nord de la ville de Terre Haute en Indiana, construit en 1944 et qui produisait 4 bombes à l'anthrax de 500,000 livres par mois lorsqu'elle fut au plus grand de ses activités.

Meselson faisait parti d'une équipe qui a prouvé la fuite accidentelle d'anthrax dans une installation soviétique en 1979, réfutant ainsi les accusations de guerre biologique au Laos et au Cambodge à la fin des années 1970, et il a été une force motrice derrière la vulgarisation de la Convention sur les armes chimiques de 1994.

Depuis son arrivée au pouvoir, l'administration Bush-Cheney a beaucoup fait pour affaiblir cette Convention sur les armes chimiques ainsi que celles sur les armes biologiques. L'une des premières lois de George W. Bush à titre de président en début d'année 2001 consistait à s'opposer à un projet de Protocole international sur les armes biologiques et toxiques, sans explication, ce qui a entraîné la fin des pourparlers.

Dans une étude réalisée en 2004, l'Association médicale britannique a lancé un avertissement à l'effet que le monde n'est peut-être qu'à seulement quelques années d' « armes biologiques terrifiantes capables de tuer seulement les personnes de certains groupes ethniques, » en citant les progrès réalisés dans la technologie des armes génétiques. (9)

Le Département de la sécurité intérieur des États-Unis (le Homeland Security) a fait une annonce des plus inquiétante en plaçant une commande de production et de stockage d'un vaccin contre une grippe pandémique: « Le gouvernement américain prend des mesures pour réduire la nécessité de prendre des décisions dans la distribution des vaccins en soutenant les efforts visant à accroître les capacité de production de vaccins contre la grippe. D'importants fonds de financement sont octroyés pour développer de nouvelles technologies de vaccin qui puissent permettre la production d'un nombre suffisant de vaccins contre une grippe pandémique pour toute personne des États-Unis qui souhaite se faire vacciner dans les six premiers mois suivants la déclaration d'une pandémie. » (10) Un rôle curieux [conféré à] l'entreprise Sanofi Pasteur.
http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=9873


_________________


Thomas Anderson
avatar
Mr.Anderson
Caporal
Caporal

Masculin
Nombre de messages : 109
Localisation : sherbrooke
Date d'inscription : 04/08/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum